4910 Certificat ou mineure(8410) en coopération internationale
RESPONSABLE : François Guérard
Regroupement de programmes : Module des sciences humaines
Secrétariat : (418) 545-5011, Poste 5330
ADRESSE ÉLECTRONIQUE : sm_sc-humaines@uqac.ca
Genre de programme : Voir le site Web promotionnel

Objectifs

Ce programme a pour objet de fournir à l'étudiant une connaissance des multiples facettes (environnementales, économiques, politiques, anthropologiques et culturelles) de la coopération internationale en accordant une attention particulière à une réflexion sur le sens et les attentes de cette coopération, dans le cadre notamment de la contribution que le Canada y apporte. Un projet individuel en coopération internationale constitue l'activité terminale du programme.

Note:

Pour les fins d'émission d'un grade de bachelier par cumul de certificats, le secteur de rattachement de ce programme est «ARTS».

Conditions d'admission

Base Études collégiales (DEC)

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent;

ou

Base Préparation suffisante

Posséder des connaissances de niveau collégial ou l'équivalent pour poursuivre des études universitaires. À cet effet, présenter un dossier contenant les relevés de notes des études secondaires et postsecondaires s'il y a lieu, une lettre d'intérêt ainsi qu'une justification de l'expérience acquise et de sa pertinence (expériences de vie, expériences de travail, bénévolat, etc.). Le dossier peut également contenir une ou des lettres de recommandation ou tout autre document en mesure d'appuyer la demande d'admission. Lorsque requis, le candidat pourra être tenu de passer une entrevue;

ou

Base Études universitaires

Avoir réussi un minimum de quinze (15) crédits de niveau universitaire avec une moyenne cumulative d'au moins 2,3/4,3.

Contingentement

Ce programme n'est pas contingenté.

Règlement relatif à la qualité du français chez les étudiants dont la langue maternelle est autre que le français.

Tout étudiant admis à partir du trimestre d'hiver 2013, dont la langue maternelle est autre que le français, est tenu de se soumettre au test identifié par l'UQAC pour évaluer ses compétences en français. L'étudiant doit atteindre le résultat exigé avant d'entreprendre son programme d'études. Les modalités relatives à ce test sont définies dans la Procédure relative à l'évaluation de la qualité du français écrit chez les étudiants lors de l'admission à un programme de premier cycle.

Règles administratives

L'admission des étudiants se fait aux trimestres d'automne, d'hiver et d'été.

Le programme est offert à temps partiel.

Structure du programme

Le programme comprend trente (30) crédits répartis comme suit:

Plan de formation

COURS OBLIGATOIRES
Les six cours suivants (vingt et un crédits)
2ECO600 Économie internationale
4COP110 Conception et analyse de la coopération internationale
4COP580 Projet ou stage en coopération internationale
4ETN106 Identité collective et rapports interculturels
4GEO706 Introduction à la carte du monde
4POL214 Analyse des systèmes internationaux
COURS OPTIONNELS
Deux cours parmi les suivants (six crédits)
4COP570 Le Canada et la coopération internationale
4GEO284 Les outils et la mesure du développement durable
4GEO518 Espace géographique et environnement
4POL126 Introduction aux relations internationales
4POL300 Problèmes politiques contemporains
4SOC504 Femmes et développement
Ou tout autre cours choisi parmi l'ensemble des cours offerts en sciences humaines et en langues (anglais, espagnol)
COURS D'ENRICHISSEMENT
Un cours d'enrichissement (trois crédits)

DESCRIPTION DES COURS

2ECO600 Économie internationale

Familiariser avec les fondements théoriques et pratiques de l'économie internationale. Mieux évaluer les perspectives d'expansion des activités des entreprises québécoises sur le marché nord-américain et mondial.

Description des modalités de fonctionnement de l'économie internationale en termes de mobilité des biens, des services et des facteurs productifs. Théorie classique de l'offre et de la demande internationale. Dynamique et évolution du commerce international. Rôle de la technologie dans la nouvelle répartition du travail international. Spécialisation et rémunération des facteurs. Politiques nationales et intégration économique : fiscalité et barrières à l'exportation. Barrières commerciales et non commerciales. Étude de cas.

4COP110 Conception et analyse de la coopération internationale

Examiner les différentes stratégies et modalités de la coopération internationale à travers le monde. Analyser les rôles joués dans ce contexte par les organismes internationaux, les gouvernements nationaux et les ONG.

Fondements politiques, économiques et sociaux de la coopération internationale. Description et analyse de la coopération internationale à l'échelle mondiale. Coopération internationale Nord-Sud. Coopération internationale Sud-Sud. Résultats des programmes et projets de coopération internationale. Rôle de l'ONU, des gouvernements nationaux et des organisations non gouvernementales (ONG).

4COP570 Le Canada et la coopération internationale

Analyser les politiques canadiennes de coopération internationale, autant celles conçues et appliquées par les instances gouvernementales que celles répondant aux initiatives des organisations non gouvernementales (ONG).

Historique de l'expérience canadienne en matière de coopération internationale. Analyse des politiques canadiennes de coopération. Les programmes d'aide multilatéraux. Les programmes du MAECD et du CRDI. Les accords de coopération internationale des provinces et des territoires. Les peuples autochtones et la coopération internationale. Les programmes des organisations non gouvernementales.

4COP580 Projet ou stage en coopération internationale (6.0 cr.)

Cette activité vise l'intégration des connaissances acquises pendant la formation en coopération internationale dans la réalisation d'un projet ou d'un stage auprès d'organisations qui oeuvrent dans ce domaine. Le projet doit se faire sous la supervision d'un professeur du programme et doit être en lien avec le développement international. Le stage doit idéalement se dérouler à l'étranger dans un organisme de coopération internationale.

Le projet ou le stage en coopération internationale constitue une expérience valorisante s'échelonnant sur une durée de quinze semaines. La participation concrète à la vie d'une organisation et l'élaboration d'une recherche permettent l'application, le développement et la mise à l'épreuve des apprentissages effectués en cours. Le stage est vivement recommandé car, en plus de constituer une expérience à l'international, il permet à l'étudiant de vivre et de s'intégrer dans d'autres régions du monde.

4ETN106 Identité collective et rapports interculturels

Introduire à l'étude des relations interethniques et interculturelles dans une perspective interdisciplinaire (anthropologie et sociologie).

Étude des notions de base: minorité, groupe ethnique, ethnicité, identité, groupe linguistique, ethnocentrisme, relativisme culturel. Différence culturelle, linguistique, raciale ou religieuse comme critère d'exclusion et d'exploitation. Ségrégation comme reliquat de la peur et de l'ignorance mais aussi comme justification de l'usurpation politique et économique. Processus identitaires et rapports entre groupes d'appartenance. Espace de communication interculturelle.

4GEO284 Les outils et la mesure du développement durable

Amener à connaître les principaux outils du développement durable (DD) et leurs modalités d'application selon les contextes nationaux et les organisations. Rendre apte à réutiliser ces outils dans la pratique professionnelle. Développer une compréhension et une critique des outils d'application et de mesure. Examiner des pratiques et des outils à l'aide des principes et des objectifs de DD.

Multiples outils d'application du DD selon le contexte sociopolitique, le secteur d'activité, les objectifs poursuivis et le type d'organisation qui le met en œuvre. Les lois, les mesures fiscales dont la taxe carbone, l'Agenda 21, les espaces protégés, la certification ISO, le système de gestion environnementale, l'écologie industrielle et territoriale (ville), l'analyse du cycle de vie (produit), la Table de concertation, l'écoresponsabilité, l'école verte Brundtland, l'évaluation environnementale, le diagnostic territorial, etc. Mise en œuvre du développement durable. Types de mesure : système d'indicateurs, empreinte écologique, grille de suivi, tableau de bord, diagnostic territorial, etc.

4GEO518 Espace géographique et environnement

Souligner les relations existant entre l'espace géographique et l'environnement. Analyser les impacts environnementaux des activités humaines tout en examinant les différentes méthodes d'évaluation et de gestion intégrée des ressources naturelles.

Définition de l'espace géographique. Composantes physique, démographique, économique, sociale et politique de l'espace géographique. Utilisation et évaluation des ressources naturelles. Impacts des activités humaines. Analyse de l'état de l'environnement à l'échelle mondiale. Élaboration de stratégies, de politiques et de programmes de gestion intégrée des ressources ainsi que de restauration et de protection de l'environnement. Processus d'évaluation des projets de développement dans le cadre de l'introduction du concept de développement durable à l'échelle planétaire.

4GEO706 Introduction à la carte du monde

Aider à l'émergence d'une conscience de la dimension spatiale des phénomènes ayant lieu dans l'environnement immédiat et médiat (i.e. un «savoir penser et comprendre l'espace géographique»). Créer les conditions favorables à une démarche d'auto-formation en géographie. Approfondir et compléter les connaissances de base de la carte du monde en termes de localisation, identification et caractérisation préliminaire des principaux problèmes (à connotation spatiale) se posant actuellement à l'échelle planétaire.

Place, importance et particularités de la connaissance géographique dans le monde actuel. Quelques grands concepts, principes et techniques de travail en géographie. Les caractéristiques géographiques fondamentales des grands ensembles régionaux du monde et leur rapport avec les principaux événements socio-politiques et économiques qui y ont lieu.

4POL126 Introduction aux relations internationales

Proposer une initiation aux relations internationales en présentant le contexte historique, les théories et la diversité des interactions entre les forces et les acteurs. Jeter un regard rétrospectif sur les relations internationales de 1815 à 1915, de 1919 à 1945 et de 1945 à nos jours.

Problèmes de la définition des relations internationales. Différentes théories: descriptives, normatives, scientifiques. Distinction entre relations internationales et politique étrangère. Formes possibles d'application de la notion de relations internationales. État et nation, leurs éléments constitutifs, l'évolution de ces notions. Prise en compte des forces profondes: géographie, démographie, économie, science et technique, force militaire, idéologie, culture et religion. Problèmes de la paix et de la guerre. L'arbitrage du droit et de la force: hégémonie et polycentrisme, souveraineté et nationalisme, logique de la puissance et de la légitimité: ONU et les groupes d'influence transnationaux. Prise en considération du contexte de l'après 9 novembre 1989: la chute du mur de Berlin et la fin du communisme, ainsi que du conflit Est-Ouest. Analyse de l'évolution des relations internationales après le 11 septembre 2001, de même que la montée en puissance du terrorisme sur le front d'un affrontement latent entre l'Occident et l'Orient, voire du «choc des civilisations».

4POL214 Analyse des systèmes internationaux

Amener à approfondir les connaissances acquises dans le cours «Introduction aux relations internationales». Amener à connaître les outils théoriques et conceptuels nécessaires à la compréhension de la dynamique du système international actuel. Adopter une perspective critique à l'égard des principales approches dans l'étude du système international par l'analyse de leurs fondements épistémologiques et ontologiques.

La notion de système international. Les unités de base du système, selon les principales approches. Les grandes questions théoriques dans l'analyse des systèmes internationaux. Étude du système international sous ses divers aspects (politique, économique, culturel). Hiérarchie des divers acteurs. Enjeux majeurs et types de conflits. Les systèmes internationaux depuis les Traités de Westphalie jusqu'à la fin de la Guerre froide. La mondialisation et le système international actuel.

4POL300 Problèmes politiques contemporains

Aborder les problèmes politiques propres à l'époque contemporaine à partir d'un cadre d'analyse situant les principales notions, structures et processus constitutifs du politique.

Modernité, démocratie, capitalisme, industrialisation, État-nation. Enjeux politiques actuels à l'échelle locale, étatique et internationale. Trajectoires des formes politiques dans la modernité. Nature et impact de la mondialisation sur l'organisation des rapports publics de pouvoir à toutes les échelles.

4SOC504 Femmes et développement

Se familiariser avec les principaux concepts utilisés pour l'analyse sociologique et politique des rapports sociaux de sexe dans le champ du développement. Mettre au jour les principaux rouages et favoriser une réflexion critique sur les divers mécanismes reproducteurs des inégalités entre les sexes dans le domaine du développement. Offrir un aperçu de la diversité des discours et des pratiques concernant les femmes dans le champ du développement international et régional.

En partant d'un point de vue féministe, la proposition de ce cours se veut d'analyser le mouvement des femmes comme "producteur de développement". En passant par une réflexion critique du modèle dominant de développement qui est capitaliste et patriarcal, montrer comment les femmes comme groupe social produisent des actions et discours positifs sur le développement.

De plus, à partir d'exemples précis, mesurer l'impact du modèle dominant sur les conditions de vie et de travail des femmes: profitent-elles autant que les hommes du développement, sinon quels sont les mécanismes que perpétuent ces inégalités?