0907

Programme court de premier cycle en archéologie pour les Premières Nations

Responsable : Marco Bacon
Regroupement de programmes : Centre des Premières Nations Nikanite
Secrétariat : (418) 545-5011, poste 5086
Adresse électronique : s.nikanite@uqac.ca
Grade :

Ce programme est ouvert aux admissions par cohorte seulement.

(Pour information, contacter le Centre des Premières Nations Nikanite)

Présentation du programme

Le Programme court de premier cycle en archéologie pour les Premières Nations est créé afin de pallier le manque de formation particulière s'adressant aux Premières Nations. Bien que plusieurs membres de diverses communautés autochtones travaillent déjà dans le domaine de l'archéologie, la réalité de certaines communautés (l'éloignement et le manque de proximité avec les établissements universitaires) fait que certains étudiants autochtones ne peuvent pas compléter leur formation en archéologie. Qui plus est, la participation des membres des Premières Nations se limite à la partie terrain des projets, sans que ceux-ci n'aient reçu préalablement une formation adéquate.

Trop souvent, une fois le travail de terrain terminé, les membres des communautés ne sont plus associés à la démarche archéologique et se retrouvent dans l'impossibilité de tirer profit des résultats pour leur milieu. Le programme de l'UQAC offre donc la possibilité à des individus voulant travailler dans ce domaine de suivre une formation pratique de base et d'acquérir une compréhension et des connaissances théoriques permettant d'interpréter et de diffuser les résultats obtenus.

Objectifs généraux

Ce programme vise en premier lieu à former de nouveaux professionnels dans le domaine de l'archéologie. L'étudiant ayant obtenu son attestation d'études sera en mesure de travailler sur le terrain, dans le cadre de mandats en archéologie, sous la supervision d'un archéologue.

Objectifs spécifiques

Conditions d'admission

Base Études collégiales (DEC)

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent;

ou

Base Préparation suffisante

Posséder un diplôme d'études secondaires, des connaissances correspondantes à une formation de niveau universitaire, et notamment en français, une expérience professionnelle pour une organisation ou comme travailleur autonome dans un secteur en lien direct avec la discipline et présenter un dossier de candidature *.

Note : L'expérience doit être attestée par l'employeur ou le responsable de l'organisme. Cette attestation, écrite par une personne responsable, devra contenir la durée du travail (le nombre d'heures), la nature des fonctions et des tâches réalisées ainsi qu'une appréciation globale du travail. Une formation pertinente supérieure peut remplacer l'expérience.

ou

Base Études universitaires

Avoir réussi un minimum de quinze (15) crédits de niveau universitaire avec une moyenne cumulative d'au moins 2,3/4,3.

* Le dossier de candidature comprend :

Contingentement

Ce programme n'est pas contingenté.

Règlement relatif à la qualité du français chez les étudiants dont la langue maternelle est autre que le français.

Tout étudiant admis à partir du trimestre d'hiver 2013, dont la langue maternelle est autre que le français, est tenu de se soumettre au test identifié par l'UQAC pour évaluer ses compétences en français. L'étudiant doit atteindre le résultat exigé avant d'entreprendre son programme d'études. Les modalités relatives à ce test sont définies dans la Procédure relative à l'évaluation de la qualité du français écrit chez les étudiants lors de l'admission à un programme de premier cycle.

Règles administratives

Le programme est offert par cohorte et est réservé aux membres des Premières Nations. Tous les étudiants admis dans le programme cheminent à temps partiel, autant aux trimestres d'automne, d'hiver que d'été. Le calendrier et les horaires sont élaborés en tenant compte des besoins et des particularités des milieux visés.

Le cheminement s'effectue généralement en l'espace de cinq trimestres.

Structure du programme

Le programme comprend quinze (15) crédits répartis comme suit:

(Les cours entre parenthèses sont préalables.)

Plan de formation

Cours obligatoires

Les cinq cours suivants (quinze crédits)

4ANT202Stage archéologique sur le terrain
4ARC120Stage en milieu de travail (4ANT202 et 4ARL109 et 4HIS614 et 4HST315)
4ARL109Techniques et méthodes en archéologie
4HIS614Premières Nations d'ici et d'ailleurs: l'éclairage de l'histoire
4HST315Histoire des Autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord

DESCRIPTION DES COURS

4ANT202 Stage archéologique sur le terrain

Participer à une fouille archéologique. Acquérir par la pratique, des connaissances méthodologiques de base de la discipline.

Participation à une fouille ou à un inventaire archéologique dans un contexte paléohistorique ou historique ancien. Apprentissage des étapes précédant la fouille elle-même. Principes de pédologie, paléoenvironnement, paléogéographie. Introduction aux techniques de fouille: dégagement, prise de notes, collecte du matériel.

Formule pédagogique : Stage

(03/2019)

4ARL109 Techniques et méthodes en archéologie

Initier à la connaissance des principes fondamentaux de la discipline archéologique. Illustrer, par des exemples et quelques travaux pratiques, les divers horizons de la pratique de l'archéologie, et la spécificité de son approche des phénomènes humains et sociaux.

Histoire et définition de la discipline. Archéologie nord-américaine et d┬╣ailleurs. Aspects techniques de l'intervention sur le terrain et en laboratoire. Différentes facettes menant à l'interprétation des objets, des lieux, des populations. Archéologie et sciences exactes.

Formule pédagogique : Magistral et/ou formation à distance

(03/2019)

4HIS614 Premières Nations d'ici et d'ailleurs: l'éclairage de l'histoire

Introduire à l'histoire des communautés autochtones à l'échelle planétaire. Identifier les traits communs et les spécificités de leurs trajectoires respectives depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. Faire ressortir l'éclairage particulier de l'histoire sur les grandes questions et défis qui se posent quant à la situation et aux modes d'intégration des Premières nations dans le monde actuel.

Relégation des premiers occupants, qu'ils soient africains, océaniens ou américains, dans des territoires dont l'environnement est souvent parmi les plus difficiles. Phases successives d'acculturation, de ré-appropriation du passé et de reconstruction des identités autochtones. Instauration par l'O.N.U. d'une instance dédiée aux communautés autochtones et apparition d'une volonté de préserver de façon durable la diversité culturelle de l'humanité. Voies par lesquelles les Premières Nations ont cherché à protéger leur culture et leurs traditions tout en tenant compte d'un contexte où les populations environnantes vivent selon des modalités largement différentes.

Formule pédagogique : Magistral et/ou formation à distance

(03/2019)

4HST315 Histoire des Autochtones du nord-est de l'Amérique du Nord

Permettre de faire connaître le spectre des données susceptibles de contribuer à comprendre l'histoire autochtone en insistant notamment sur la complémentarité des données provenant des deux mondes, autochtone et non autochtone. Démontrer que l'occupation territoriale par les Autochtones se situe aux confins du temps et de la tradition, du savoir et d'un mode de vie fondé sur l'utilisation des ressources disponibles. Rendre compte de la dynamique d'interculturalité qui s'est installée avec l'établissement des Européens dans un territoire occupé par les Autochtones.

Les documents de l'histoire autochtone et matériaux d'information typiquement autochtones : la tradition orale et le savoir des aînés; documentation non autochtone : ethnohistoire et archéologie. Les phases de l'histoire autochtone. Les toutes premières occupations dans un environnement différent de l'actuel. Le mouvement des populations autochtones dans les diverses régions du Québec et leurs liens avec les populations autochtones dans les diverses régions du Québec et leurs liens avec les populations voisines du Nord, des Maritimes, de l'Ontario et de la Nouvelle-Angleterre. L'émergence de nations agricoles le long du Saint-Laurent et des Grands Lacs alors que l'aire située au nord du Saint-Laurent est occupée par des nations de chasseurs-cueilleurs. Colonisation française et impact du contact sur les nations autochtones. La constriction du territoire sous la pression de la vision non autochtone. La prise en charge des communautés par elles-mêmes. La question des revendications territoriales des nations autochtones.

Formule pédagogique : Magistral et/ou formation à distance

(03/2019)

4ARC120 Stage en milieu de travail

S'initier aux activités d'un organisme ou d'une association œuvrant dans le milieu du patrimoine et/ou de l'archéologie et/ou d'autres services en lien avec l'histoire des Premières Nations, afin de mettre en pratique les connaissances et les habiletés acquises en cours de formation.

Stage en milieu de travail non rémunéré d'une durée de 140 heures. Sensibilisation de l'étudiant aux diverses missions d'un organisme œuvrant dans le champ de l'histoire des Premières Nations. L'organisme ou l'association déterminera conjointement avec le superviseur et l'étudiant les termes du travail à effectuer. Le stage se termine par l'élaboration d'un rapport soumis à l'organisme et au superviseur de stage.

Préalable(s): (4ANT202 et 4ARL109 et 4HIS614 et 4HST315)

Formule pédagogique : Stage

(03/2019)